Il fait intégralement partie du patrimoine aixois, et pourtant, le calisson a bien faillit devenir chinois… Trois ans après qu’un industriel chinois a voulu déposer la marque « calisson d’Aix » en Chine, l’administration chinoise a enfin reconnu le plagiat