Dès la semaine prochaine, la RTM passe à la répression : 100 euros d’amende en cas d’absence de titre de transports.

Pour lutter contre la fraude, la RTM propose également des tarifs plus attractifs, en particulier pour les jeunes, qui restent les premiers fraudeurs.