L’amour du dessin remonte à l’enfance. Plus tard, François dessine des jeunes filles à l’onirisme envahissant. Il vit aux Etats Unis puis au Japon où il fait ses premières armes en tant qu’illustrateur. De retour en France, il rejoint le studio Gottferdom à Aix-en-Provence où il cultive de nombreux projets.